Des vélos dans les trains Thalys !!!

publié le 8 juin 2017

Les rames Thalys desservent quatre pays (Allemagne, Belgique, France et Pays-Bas) et constituent la majeure partie des liaisons grandes lignes entre ceux-ci.

Or, les Thalys sont interdits aux vélos non démontés. Du fait de la disparition des trains classiques à long parcours, de jour et de nuit, les voyageurs à vélo sont gravement pénalisés. Selon les moteurs de recherche de la SNCF, et des chemins de fer belges et allemands, les cyclistes doivent emprunter au moins 6 trains sur plus de 24 h entre Paris et Amsterdam, pour ne prendre que cet exemple. Jamais il n’a été si difficile de voyager en train avec un vélo entre Amsterdam ou Cologne et Paris.
Les voyageurs à vélo ont besoin du train. Thalys est aujourd’hui un frein majeur au développement du tourisme à vélo entre nos pays.

La combinaison train et vélo est non seulement pratique pour les cyclistes, c’est aussi une solution bonne pour le climat et la préservation des milieux naturels.

Depuis 10 ans, les associations cyclistes interviennent auprès de Thalys (détenu à 60 % par la SNCF et 40 % par la SNCB), sans résultat. Lors de la première rénovation des rames, suite aux réclamations des associations cyclistes, 4 crochets-vélos avaient été installés dans chaque rame. Mais ils n’ont jamais servi.

L’expérience depuis plus de 15 ans du transport des vélos dans les TGV montre que ceux-ci ne constituent pas une gêne, ni pour les voyageurs, ni pour la bonne marche des trains.

C’est dans ce contexte, à l’approche des grandes migrations estivales à vélo, que CyclotransEurope, Mieux se Déplacer à Bicyclette, Vélorution et la Fédération Française des Amis de la Nature ont pris l’initiative d’une action à Paris pour exiger que les Thalys soient ouverts aux vélos non démontés.

  • Nous demandons à Thalys d’autoriser le transport des vélos dans ses trains.
  • Nous demandons à la Commission Européenne de veiller à ce que les cyclistes puissent traverser les frontières sans entrave.
  • Nous demandons au ministère des transports, tutelle de la SNCF, de saisir le parlement pour obliger les compagnies ferroviaires à créer des espaces vélos dans tous les trains, y compris Thalys.