Contenu

Pont du Gard : retour à la gratuité pour les randonneurs

publié le 3 août 2015 (modifié le 25 août 2015)

Il y a près de 30 ans que le Pont du Gard est inscrit au Patrimoine Mondial de l’Humanité.

Depuis 2003, sa gestion est confiée à un Établissement Public de Coopération Culturelle à caractère industriel et commercial. La clôture du site sur 165 ha incluant l’ex-route nationale devenue départementale et support des chemins de randonnée pédestre et cyclable, a eu pour conséquence directe d’en interdire gratuitement la simple traversée à tout usager qui ne souhaitait pas profiter des activités culturelles et ludiques offertes.

Six fédérations cyclistes, associations ou agences de voyages [1] avaient adressé un courrier au président du conseil général du Gard, avec copie entre autres à la ministre de l’écologie, à la secrétaire d’Etat au tourisme, au secrétaire d’Etat chargé des transports. Ils demandaient une ré-étude des conditions de clôture de ce site afin de permettre au moins la continuité des cheminements.

Saisi par un camping et un hôtel-restaurant, le tribunal administratif de Nîmes a annulé le 21 mai la décision de l’établissement public de coopération culturelle du Pont du Gard qui a rendu payant l’accès des piétons au site du Pont du Gard sans prévoir d’exception en faveur des randonneurs utilisant les chemins de randonnée GR6 et 63.

« Le tribunal relève en effet, d’une part, que la continuité de ces sentiers, qui sont inscrits au plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée, n’est assurée par aucun itinéraire de substitution et, d’autre part, que la pratique de la randonnée n’implique ni l’usage des services proposés sur le site, ni que soit mis à la charge financière des randonneurs l’entretien des chemins au seul motif que l’établissement public de coopération culturelle du Pont du Gard en aurait aujourd’hui la responsabilité. Il juge en conséquence que la décision contestée méconnaît la liberté de circulation des randonneurs garantie par l’article L. 361-1 du code de l’environnement. »

L’EPCC qui gère le site a perdu la bataille au tribunal administratif, la gratuité sur les chemins de randonnée est donc acquise. Faites-la respecter si vous venez traverser le site pour voir le pont du Gard ! Et si vous passez en vélo, vous pourrez le faire vélo à la main en attendant sa mise en zone piétonne.


[1Blue Marble Travel, Association Française pour le développement des Véloroutes et des Voies Vertes - AF3V, Cyclo Camping International - CCI, Fédération Française de Cyclotourisme - FFCT, Fédération Française Union Touristique les Amis de la Nature - FFUTAN, Fédération des Usagers de la Bicyclette - FUB,