Extension des aéroports : est-ce bien compatible avec les Accords de Paris ?

publié le 20 juillet 2020 (modifié le 31 juillet 2020)

Le transport aérien est déjà à l’origine d’au moins 5 % du réchauffement climatique mondial, autant qu’un pays comme l’Allemagne, et il espère croître encore. Une quinzaine d’agrandissements aéroportuaires sont actuellement prévus en France : l’extension du terminal 2 de l’aéroport de Nice, l’aéroport de Marseille-Provence, allongement de la piste à Caen-Carpiquet, mais aussi Rennes, Nantes ... Le plus grand d’entre eux est le projet de terminal 4 à Roissy.

Le projet de terminal 4 de Roissy-Charles de Gaulle

« Aéroport de Paris » a confirmé début mai son projet d’extension. Cette infrastructure pourrait accueillir l’équivalent du trafic d’Orly (40 millions de passagers supplémentaires par an, 40% d’avions en plus) pour un investissement de 8 milliards d’euros. Elle sera soumise à l’enquête publique à l’automne.

Or :

>> Pour en savoir plus : "Climat : pouvons-nous (encore) prendre l’avion ?" - Rapport B&L évolution - Juillet 2020 (http://www.bl-evolution.com/Docs/20...)

Pour obtenir l’annulation du projet et mobiliser contre les autres extensions en France